Handicap et reconfinement : Actualités

Le 6 novembre 2020, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap a fait un point sur les mesures dédiées aux personnes handicapées depuis le début du reconfinement.

Maintien automatique des droits

Il est annoncé le maintien automatique des droits et prestations en cours, comme lors du premier confinement, sauf si la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) a pris une décision nouvelle lors de cette période de reconfinement. Les MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées) restent ouvertes, même si les modalités d'accueil peuvent être adaptées selon la situation sanitaire de chaque territoire.

Visites dans les établissements

À la différence du premier confinement, tous les services et établissements médico-sociaux (ESMS, accueils de jour, externats, Sessad, plateformes de répit…) restent ouverts, ainsi que les services de soins à domicile.

Les droits de visite sont maintenus mais encadrés, sur rendez-vous.

Les personnes en externat peuvent rentrer chez elles si aucun cas Covid n'est recensé dans l'établissement ou la famille.

Au sein des lycées, les interventions des Sessad et professionnels libéraux sont maintenus.

Les étudiants doivent, quant à eux, suivre les cours à distance, à l'exception des travaux pratiques dans les CRP (Centres de rééducation professionnelle).  

Renfort des équipes

Pour faire face à l'absentéisme des professionnels dans certains établissements, des mesures sont en cours d'élaboration comme les forfaits d'intervention pour pouvoir faire appel à des libéraux. La ministre promet également le recrutement de jeunes en Service civique, par exemple « pour participer à des visites à domicile ou accompagner des sorties, venir en soutien aux aidants ou participer à des activités de vie sociale au sein des établissements ».

Mesures pour l'emploi

L'activité des personnes handicapées sans facteur de risque est maintenue. Des aides ont été déployées par l'Etat, le Fiphfp et l'Agefiph pour favoriser l'emploi des personnes handicapées, notamment une prime de 4 000 euros pour l'employeur en cas de recrutement et 8 000 euros pour un contrat d'apprentissage.

Les Esat restent ouverts quand leur secteur d'activité le permet ; en cas de chômage partiel, les travailleurs peuvent bénéficier d'indemnités journalières.

Le DuoDay, opération qui constitue à composer un duo valide/handicapé le temps d'une journée, est maintenu à la date du 19 novembre, même si les duos virtuels sont encouragés (inscriptions possibles jusqu'à la vieille de l'événement).

Accès aux soins et décès

Concernant l'accès aux soins, la ministre affirme, face à la saturation de certains hôpitaux, que « le handicap ne peut pas être un critère de refus d'hospitalisation ou de réanimation ». Pour limiter la pression sur l'hôpital, elle réaffirme que la continuité des soins est plus que jamais nécessaire dans les établissements, ainsi que la rééducation. Les équipes de professionnels et les proches sont invités à renseigner le « dossier de liaison » pour anticiper une éventuelle hospitalisation d'urgence. En cas d'hospitalisation, la présence d'un proche est tolérée à titre exceptionnel.

Dérogations possibles

La ministre a également évoqué les dérogations possibles pour le port du masque (en emploi, en extérieur, à l'école et dans les transports), les sorties et la pratique sportive dédiées aux personnes handicapées, précisant également que celles aveugles sont désormais dispensées d'attestation de sortie dérogatoire en cas de déplacement.

Un numéro national

Un numéro national d'appui, 0 800 360 360, répond aux situations problématiques rencontrées par les familles et les aidants de personnes handicapées durant cette période de crise et propose un « accompagnement renforcé ».

Nos produits

Ensemble appliquons les gestes barrières pour préserver notre santé.

  • Lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, ou du gel hydroalcoolique.
  • Respectez une distance minimum d’1 mètre avec les personnes autour de vous.
  • Évitez le contact physique avec d’autres personnes, ne serez pas la main pour saluer.
  • Toussez ou éternuez dans votre coude.
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique et jetez-les dans un sac poubelle fermé.
  • Limitez les déplacements et évitez les rassemblements.
  • En cas de symptômes du Covid-19 (toux, fièvre, courbatures, maux de tête, perte d’odorat), restez chez vous et contactez votre médecin par téléphone.