Activité physique et situation de handicap : continuez malgré le confinement !

Une dérogation pour les publics prioritaires... 

Tout d’abord, sachez qu’il existe une dérogation pour la pratique sportive pour les personnes en situation de handicap ou pratiquant sur prescription médicale. La pratique sportive peut continuer à être exercée dans certaines conditions

Si tous les établissements recevant du public couverts (type gymnase) ou de plein air du territoire sont fermés, les publics prioritaires peuvent y accéder munis d'une attestation. La ministre « en appelle aux élus des collectivités, aux maires pour qu'ils leur permettent l'accès à ces équipements dès lors que les protocoles sanitaires renforcés et que la limitation des interactions seront garantis ».

Sport et handicap : bénéfices avérés

Selon le Professeur François Carré du CHU de Rennes, à propos de la thématique du sport et handicap, auteur de « Danger sédentarité, vivre plus en bougeant plus », il n’existe aucune ambiguïté : « La sédentarité tue sans bruit », écrit-il. « Les conclusions scientifiques le prouvent : ne pas pratiquer d’exercice physique favorise le développement de nombreuses pathologies au pronostic grave, telles que l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires et les troubles musculo-squelettiques »,ajoute-t-il.

Une pratique régulière d’activité physique contribue à prévenir certaines maladies chroniques, à soulager certains symptômes qui peuvent s’ajouter à des difficultés motrices ou à un handicap et à limiter la douleur ou les effets secondaires de traitements.  Elle participe aussi à un sentiment de bien-être, d’estime et de confiance en soi.

Les conseils pour une activité physique adaptée

De manière générale, les recommandations pour tous les adultes sont les mêmes pour les personnes ayant une incapacité ou un handicap. Bien entendu, en fonction de la nature de vos difficultés et de vos possibilités, ces recommandations devront être adaptées.

30 minutes par jour d’activités physiques permettent de faire travailler le cœur et les poumons. On peut aussi fractionner ce temps dans la journée (exemple trois fois 10 minutes) en prévoyant des temps de récupération plus longs, en adaptant l’intensité, etc..

Adaptez l’intensité : L’intensité de votre activité physique doit être adaptée à votre situation : attention à ne pas solliciter trop fortement votre système cardio-respiratoire.

Adaptez la progressivité : commencez par des durées courtes puis augmentez-les par petits paliers au fur et à mesure de vos progrès.

Adaptez la fréquence : Pensez à des temps de récupération de 1 ou 2 jours entre deux séances d’exercices. Puis petit à petit, augmentez progressivement pour aboutir à une fréquence quotidienne.

Adaptez le type d’activité physique : Privilégiez les activités d’endurance associées à des activités de renforcement musculaire et d’entretien de la mobilité.

Quelques idées d'activité physique en restant à domicile

À savoir : il est conseillé de limiter le temps passé assis et/ou allongé, ou limiter le temps où vous restez inactifs physiquement, si vous êtes contraints d’être assis (en fauteuil roulant par exemple).

Des conseils pour une activité physique chez soi !

  • De se déplacer aussi souvent que possible, si besoin avec l’aide d’une personne ou avec une aide technique (canne, déambulateur, fauteuil, etc.). Si vous en avez la capacité, vous pouvez sortir autour de chez vous et ainsi prendre l’air. Vous allierez l’activité physique et le bien être psychologique.
  • Faire des exercices de respiration et/ou de relaxation. Il existe aujourd’hui des applications mobiles gratuites afin de vous guider dans la détente.
  • Réaliser des exercices d’assouplissement des membres inférieurs et/ou des membres supérieurs. Cela permettra de relâcher le tonus musculaire.

Du matériel adapté chez Capvital :

  • Vous pouvez utiliser des bandes élastiques afin de renforcer l’étirement musculaire. Il en existe de différentes résistances.

  • Si vous avez des problèmes de spasticité, nous vous conseiller les pâtes à malaxer. Cela stimule et muscle les articulations des doigts, de la main et des avant-bras. Il existe différentes forces de résistances.

  • Pour les mains et doigts, vous pouvez aussi des poignées de rééducation qui vont à la fois renforcer les muscles fléchisseurs et extenseurs.

  • Si vous avez des difficultés à vous lever ou déplacer, vous pouvez utiliser un mini pédalier. Il aide à tonifier les muscles des bras et/ou des jambes. Le rythme du système cardio-vasculaire en est aussi améliorer.

  • Pour une gymnastique ou rééducation à domicile en douceur, en position assise c’est l’appareil indispensable !

  • Pensez à utiliser après l’effort des compresses ou ceintures chauffantes afin de soulager les douleurs chroniques et d’accentuer le relâchement musculaire.

Nos produits

Ensemble appliquons les gestes barrières pour préserver notre santé.

  • Lavez-vous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, ou du gel hydroalcoolique.
  • Respectez une distance minimum d’1 mètre avec les personnes autour de vous.
  • Évitez le contact physique avec d’autres personnes, ne serez pas la main pour saluer.
  • Toussez ou éternuez dans votre coude.
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique et jetez-les dans un sac poubelle fermé.
  • Limitez les déplacements et évitez les rassemblements.
  • En cas de symptômes du Covid-19 (toux, fièvre, courbatures, maux de tête, perte d’odorat), restez chez vous et contactez votre médecin par téléphone.